Diffuser de la musique dans son salon de coiffure : pour ou contre ?

Plusieurs études l’ont confirmé : les clients, en grande majorité, ont envie d’écouter de la musique lorsqu’ils se rendent dans leur salon de coiffure. Quelle musique choisir et comment la diffuser ? Suivez nos conseils pour ajouter cette touche unique à l’atmosphère de votre établissement, en toute légalité.

La musique participe au bien-être de vos clients

Écouter de la musique chez le coiffeur fait partie d’une expérience de bien-être globale. « La musique adoucit les mœurs », y compris dans les salons de coiffure ! Elle procure plus de bonne humeur, plus de gaîté et de convivialité. Elle contribue à rendre l’atmosphère plus chaleureuse et à soigner votre image. Après avoir sélectionné le mobilier de votre salon coiffure, ajouter la musique d’ambiance adéquate apporte la touche finale à l’agencement de votre espace. La musique diffusée, comme les luminaires ou la décoration intérieure, fait partie des détails qui reflètent subtilement les valeurs et le concept de votre entreprise.

Gardez toutefois à l’esprit que lors de certaines étapes de vos prestations (brushing, casques…), la musique ne peut pas être entendue par vos clients. Les sources sonores dans votre salon doivent être principalement situées aux endroits réservés à l’attente ou au coiffage.

Pour optimiser le budget consacré au choix du mobilier de votre salon, sachez qu’il existe des modèles de fauteuils pour bacs de lavage qui permettent d’écouter individuellement de la musique. C’est une façon originale et très raffinée de proposer une expérience unique à vos clients.

Respectez la règlementation sur la diffusion de musique dans votre salon

Votre salon d’esthétique ou barber shop est considéré comme un lieu public. A ce titre, la diffusion de musique est soumise à la règlementation sur les droits d’auteur et fait l’objet d’une redevance auprès de la SACEM (Société des Auteurs Compositeurs et Éditeurs de Musique). Cela représente un coût non négligeable, surtout pour une entreprise nouvellement créée, et son montant varie en fonction du nombre de salariés et de sources sonores de l’espace de travail. Cette redevance s’applique à la diffusion des CD, des chaînes de radio, du streaming (Deezer, Spotify…) et des MP3 téléchargés.

Afin d’éviter cette dépense, vous pouvez choisir de vous orienter vers de la musique libre de droits. Il existe des radios sur Internet qui mettent à votre disposition des playlists dont les compositeurs ne sont pas enregistrés à la SACEM et dont les créations ne sont pas soumises aux droits d’auteur. En outre, les œuvres de plus de 70 ans (classique, jazz…) sont également dans le domaine public et peuvent être diffusées gratuitement. 

Si le concept de votre salon est moderne, jeune et très tendance, prenez garde à ne pas importuner le voisinage avec un volume sonore trop élevé. Les règles en matière de nuisances auditives sont les mêmes pour tous. Notez enfin que si la plupart des personnes déclarent apprécier une ambiance musicale chez le coiffeur, un volume ou un type de musique inadaptés peuvent indisposer certaines catégories de clients.

risus. quis, commodo luctus vel, risus Donec odio ut