Comment bien éclairer son salon de coiffure ?

L’éclairage d’un salon de coiffure est plus important que dans n’importe quel autre commerce. Il doit assurer un bon rendu des couleurs, en utilisant une température de couleur proche de la lumière du jour et un niveau d’éclairement élevé. Suivez nos conseils pour sélectionner le matériel professionnel adéquat pour éclairer votre établissement.

Quel niveau d’intensité lumineuse choisir ?

Le niveau d’éclairement (quantité de lumière pour une surface donnée) doit être élevé dans un salon d’esthétique. La norme NBN EN 12464-1 sur la lumière et l’éclairage des lieux de travail préconise un minimum de 500 lux sur l’ensemble de votre espace. Cette valeur peut être nuancée selon les zones, mais elle doit rester le plus uniforme possible. Un niveau d’éclairement insuffisant ou mal réparti est une source d’inconfort visuel. 

Dans les secteurs d’attente ou de circulation, l’éclairage peut être tamisé et réduit à 300 lux. En revanche, il est primordial qu’il soit plus élevé, jusqu’à 800 lux, sur les postes de coiffage. Évitez l’éclairage direct, mais privilégiez un éclairage diffus, qui ne crée pas d’ombres disgracieuses, là où les clients se regardent longuement dans le miroir. Idéalement, chaque poste de travail devrait être équipé de son propre faisceau, placé sur les côtés de la coiffeuse.

Les bacs à shampoing font l’objet d’une attention particulière également. Il n’est pas question que les clients, installés la tête en arrière, soient aveuglés par des spots au plafond. Parfois, l’éclairage du reste du salon suffit pour couvrir cette zone. Sinon, utilisez des luminaires de faible puissance, situés au niveau des pieds. 

Quel type d’ampoules choisir pour éclairer son salon de coiffure ?

Les luminaires « basse luminance » préviennent les éblouissements (provoqués par le reflet dans les miroirs, par exemple). Leur faisceau est légèrement déporté, ce qui permet de ne pas être visible directement. 

Afin de réduire la consommation électrique, nous vous conseillons d’éviter les halogènes, qui sont très énergivores en plus de dégager beaucoup de chaleur. Fuyez également les tubes fluorescents, dont le scintillement incessant est très fatigant visuellement.

Afin d’éclairer votre salon de coiffure, les LED restent la solution idéale, avec une consommation restreinte et une durée de vie allongée. De nombreux meubles de salon sont équipés de LED intégrées qui apportent de la luminosité tout en offrant un design très élégant. Préférez les luminaires encastrés pour l’éclairage fonctionnel et réservez les appliques et lustres à l’éclairage d’ambiance.

L’indice de rendu des couleurs (IRC) est une valeur qui indique le niveau de restitution des couleurs. La lumière naturelle a un IRC de 100. Pour un salon de coiffure, privilégiez des LED avec un IRC supérieur à 80. Dans la zone dédiée aux colorations, il dépassera idéalement 90.

Quelle couleur d’éclairage choisir ?

Sauf pour des effets graphiques de décoration, à utiliser avec parcimonie, préférez un éclairage blanc. Sa tonalité est mesurée sur une échelle de « température » qui va du blanc orangé (chaud, 2 000 °K) au blanc bleuté (froid, 9 000 °K). Cette température dans votre salon doit être le plus proche possible de la lumière naturelle du jour, « blanc jour » ou « blanc naturel », qui se situe entre 4000 °K et 6000 °K. Pour un meilleur confort visuel, utilisez la même température dans tout le salon.

et, dolor. felis eget leo. tristique ipsum adipiscing Praesent